Frédéric Rouge

(1867 - 1950)

Biographie

F11 = plein écran
 
Accueil
Biographie
Anecdotes
Peintures
Dessins
Affiches
Cartes
Diplômes
Etiquettes
Etudes
Vitraux
Catalogue
Boutique
Contact

For english speaking people , click : biographic summary

Für deutschsprechende Personen, klicken Sie auf : Biographische Zusammenfassung

Jeunesse

Installé à Aigle, le jeune Frédéric songe à se faire connaître. Il cherche autour de lui une personnalité à peindre et son choix se fixe sur Urbain Olivier, qui accepte par l'intermédiaire de son fils Frank, professeur à l'Université de Lausanne. Ce portrait (photo ci-contre) est l'une des oeuvres les plus remarquables du peintre Rouge. Exposé au Salon de Paris de 1888, il vaut à son auteur une médaille d'or et maints articles élogieux. Il lui vaut aussi une renommée de bon aloi et de nombreuses commandes de portraits.

Outre les commandes, il peint un portrait de son père qui est acheté par la Confédération. C'est d'ailleurs le président de la Confédération, Marc Ruchet, qui viendra en personne lui payer ce tableau à Aigle.

Mais ce retour à Aigle c'est aussi, pour Frédéric Rouge, un retour au pays de son enfance. Il peut à nouveau chasser, pêcher. Il retrouve la nature dont il sera toujours un admirateur respectueux et fervent. Il peint des paysages : des arbres dans la plaine du Rhône, des rochers, des sous-bois touffus ; il aime les teintes adoucies du premier printemps et de l'automne. Profondément marqué par l'amour de la nature, il donne à la terre, aux chasseurs, aux pêcheurs, aux paysans le rôle principal dans ses compositions. Il exprime les gestes familiers de leur vie quotidienne.
 
Page précédente Page suivante